Jean-François FOURCADIER
F4DAY

Montpellier  (France)

projets radioamateurs

écrivez moi !  
© 2000-2004- J.F. Fourcadier
page d'accueil
haut débit télévision antennes hyperfréquences relais divers

Programmateur pour programmation in-situ
de microcontrôleurs PIC

 

Les microcontrôleurs PIC fabriqués par la société Microchip, comme par exemple les omniprésents 16F84A ou 16F876, sont bien connus des amateurs. Leurs qualités techniques, leur faible coût, leur disponibilité dans le commerce de détail, en font des composants de choix pour un grand nombre de réalisations amateur. Bien souvent, leur programmation s'effectue en retirant le composant du montage et en l'insérant sur le support d'un programmateur relié par ailleurs à un ordinateur. Cette façon de procéder est bien entendu lourde et ne facilite pas l'inévitable phase de mise au point logicielle lors du développement de nouvelles applications. On se prive de plus de la possibilité d'employer les versions CMS soudées de ces composants qui autorisent des réalisations très compactes.

La réalisation décrite ci-après présente un programmateur in-situ, c'est à dire permettant une programmation, le composant restant en place dans le montage.

Schéma

Le coeur du schéma est directement inspiré de la note d'application AN589 publiée par Microchip. Une bizarrerie sans justification apparente est corrigée : les valeurs de résistances sont choisies dans la série normalisée E12. Le montage est complété par une alimentation stabilisée 13,5 V qui permettra la programmation dans le mode "haute tension". L'alimentation fait appel au circuit régulateur bien connu L200.

cliquer pour agrandir

cliquer pour ouvrir le schéma

Réalisation

- les composants sont pour l'essentiel issus de récupération sur des cartes de matériel péri-informatique au rebut (imprimantes, modems,...). A défaut, leur achat dans le commerce ne présente pas de difficultés particulières. Le transformateur d'alimentation, au format EI30, délivre 15 V alternatifs sous un courant maximum de 100 mA.

- le circuit imprimé est de type simple face sur époxy FR4.

téléchargez le circuit imprimé aux formats .brd Eagle et .gif (16 ko zippé)

cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir

- le coffret, de récupération, mesure 10 cm x 14 cm x 5 cm. Un soin particulier est apporté à la séparation physique des circuits secteur et courants faibles, ainsi qu'à la tenue des câbles de liaison à la traction. Une cosse assure l'indispensable mise à la terre du coffret. Un interrupteur secteur et une LED verte témoin d'alimentation sont placés en face avant.

- les câbles de liaison :

- le câble de liaison au microcontrôleur comporte 4 fils et se termine par un connecteur RJ11 6P4C, avec une affectation des broches définies conformément à un standard en usage sur les descriptions publiées sur ce site (voir par exemple le générateur de mots binaires pour synthétiseur).

- le câble de liaison au port parallèle de l'ordinateur comporte 8 fils plus un blindage. Il se termine par un connecteur DB25 mâle. La liaison Busy-PE-Gnd est directement câblée à l'intérieur du connecteur DB25 (broches 11,12 et 18-25).

- enfin, le cordon secteur comporte trois fils souples de 0,5 mm² ou 0,75 mm², la terre étant reliée à la masse du coffret métallique et au potentiel zéro du montage.

Pour un fonctionnement correct, les deux premiers câbles, véhiculant des signaux rapides, ne doivent pas être trop longs : limiter leurs longueurs à 80 cm, 1 mètre maximum.

cliquer pour agrandir

- l'unique réglage est extrêmement simple : en l'absence de toute connexion à un ordinateur ou à un circuit PIC, on ajustera le potentiomètre pour obtenir exactement 13,5 V entre la sortie du régulateur et la masse.

cliquer pour agrandir

Utilisation

Les connexions au secteur, au port parallèle de l'ordinateur et au montage PIC se passent de commentaires. Le logiciel de choix pour assurer la programmation est IC-Prog. Il est gratuit et peut être directement téléchargé sur le site de son diffuseur.

On paramètrera ICProg en sélectionnant dans le menu de Configuration, Hardware, puis "AN589 Programmer", et "Direct I/O". Le paramètre Délais I/O doit être ajusté : la valeur 18 conduit généralement à un fonctionnement sans problème.

cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir

Une fois l'ensemble de ces opérations réalisées, le fonctionnement du programmateur est immédiat. A noter que pendant toute la phase de programmation, le montage PIC doit être normalement alimenté.

cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir

A gauche, programmation de la fréquence d'un synthétiseur 1,2 GHz
A droite, mise au point logicielle d'un montage expérimental

Conclusion

La programmation in-situ apporte un grand confort lors des opérations de développement de nouveaux systèmes ou lors des mises à niveau logicielles de systèmes existants. Le petit programmateur qui est décrit est simple à réaliser, peu coûteux, et facilite grandement ces opérations.

Allumons nos fers à souder !

 

B5+ et 73 de Jean-François Fourcadier, F4DAY

retour à la page d'accueil du site

 

© 2000-2004  J.F. Fourcadier F4DAY