Jean-François FOURCADIER
F4DAY

Montpellier  (France)

projets radioamateurs

écrivez moi !  
© 2000-2016- J.F. Fourcadier
page d'accueil
haut débit télévision antennes hyperfréquences relais divers

 


La préaccentuation en télévision amateur

 

Lorsqu'on transmet des signaux de télévision en modulation de fréquence, il est nécessaire, avant d'attaquer le modulateur proprement dit, d'effectuer une petite opération que l'on appelle la préaccentuation.

Qu'est ce que la préaccentuation ?

La préaccentuation consiste à favoriser dans le canal radio les fréquences de modulation élevées, par rapport aux fréquences basses. L'opération exactement inverse - la désaccentuation - est réalisée à la réception. La préaccentuation permet de minimiser les défauts visibles lorsque le signal est reçu bruité. La courbe de préaccentuation utilisée en télévision a fait l'objet de longues études, puis d'une normalisation, car il est nécessaire que les fabricants d'émetteurs et de récepteurs utilisent des courbes exactement inverses.

Comment préaccentuer le signal ?

C'est très simple. La recommandation CCIR 405-1 définit un quadripôle à insérer dans le parcours du signal vidéo, avant d'attaquer le modulateur de fréquence. Il doit être attaqué par une impédance de 75 ohms, et sa sortie doit "voir" une impédance de 75 ohms. Pour les standards 625 lignes, le quadripôle est le suivant :

préac.gif (4231 octets)

Quelle est la courbe de réponse d'un tel quadripôle ?

En fait, la question peut paraître académique et la réponse est donnée dans les attendus de la norme. Néanmoins, il peut être intéressant d'analyser ce circuit pour apprécier les conséquences d'un changement de valeur de certains composants. Tout le monde n'a pas d'inductance de 9,54 µH dans ses tiroirs, ni même de condensateur de 1695 pF. Que se passe-t-il si on utilise des composants standards, condensateur de 1800 pF, inductance de 10 µH, résistance de 18 ohms, par exemple, en admettant que ceux-ci n'ont pas de tolérance ?

La simulation peut se réaliser très simplement au moyen d'un logiciel Spice. Il en existe de nombreuses versions gratuites ou commerciales.
Pour un usage amateur, on pourra télécharger le logiciel gratuit Spice Opus sur http://fides.fe.uni-lj.si/spice/, puis un petit document explicatif de 5 pages sur http://fides.fe.uni-lj.si/spice/getstarted/getstarted.html. Au bout d'une heure de tâtonnements, on en sait assez pour se lancer dans la modélisation de notre quadripôle:

La "netlist" peut s'écrire :

Préaccentuation CCIR 405-1
* preac.cir file
* input node 1
* output node 4
* voltage resources
v1 1 0 dc 0V ac 1 sin 0 2V 20megHz
* resistors
ri 1 2 75
r1 2 3 75
r2 3 4 75
r3 3 5 18.75
r4 2 4 300
ro 4 0 75
* capacitor
c1 2 4 1695pF
* inductance
l1 5 0 9.54uH
.end

En faisant tourner Spice Opus, on obtient la courbe de réponse suivante:


L'affaiblissement apporté aux fréquences basses est de 14 dB, alors que l'affaiblissement apporté aux fréquences hautes est nul. La pente de la courbe est importante entre 100 kHz et 3 MHz. On pourra s'amuser à faire l'exercice pour un quadripôle réalisé avec des composants standard: pas d'angoisse, les niveaux ne varient pas de plus d'un demi dB. On pourra également observer la variation de phase et de temps de propagation de groupe .....

 

 

73 de Jean-François FOURCADIER, F4DAY

 

 

retour à la page d'accueil du site

 

 

 

© 2000-2016  J.F. Fourcadier F4DAY